Connect with us

Dr Keb : le rossignol du Hip-Hop malien

Artiste

Dr Keb : le rossignol du Hip-Hop malien

Dr Keb est un jeune chanteur évoluant dans le Hip Hop malien, très en vogue en ce moment. Du haut de ses vingt ans, il a déjà tissé un style qui lui est propre. Il a également su forger une place dans le showbiz malien. C’est lui qui est derrière Mariama, Mamadou et Bineta et le challenge Otala extrait de sa nouvelle mixtape Cesiri dont le vernissage se fera le 28 septembre prochain.

Originaire de Kadiolo dans la région de Sikasso, Amadou Kébé alias Dr Keb est la nouvelle coqueluche du HIP HOP malien.

Son histoire d’amour avec la musique commence dans les années 2009-2010 par le biais de son grand frère Aly Kebe dit Mister love de son nom d’artiste qui faisait le rap.

C’est grâce à mon grand-frère que j’ai connu ce mouvement. Avant qu’il n’arrête de chanter, il amenait des instrus à la maison et des CD. Il me demandait de faire des choses avec, mais je n’y arrivais pas du tout. Ensuite avec des amis, on a formé un groupe qui avait comme initiale GBB (Ghetto Black Boys) explique l’enfant de Kadiolo.

Avant de poursuivre

on se débrouillait à Kadiolo et alentours. En 2012 après mon bac en série Langues et littérature, je suis venu à Bamako et ce fut le déclic. C’est au début de l’année 2013 que je me suis lancé .

Très confiant, le jeune chanteur n’hésite pas à s’aventurer sur tous les genres musicaux tels que le Ragga Dancehall, le reggae en passant par la musique Mandingue. C’est un vrai « touche à tout ».

Personnellement, je fais un peu de tout. Je n’hésite pas à m’essayer dans d’autres genres musicaux. Je réfléchis, je travaille avec des amis et je leur demande ce qu’ils pensent,
explique-t-il.

Comme tout début, il a rencontré des difficultés, mais n’a pas baissé les bras pour autant.

J’ai eu des problèmes de studios, des faux rendez-vous… Mais ce sont des choses qui m’ont permis de foncer. J’avais cette envie de continuer et je savais ce que je voulais être,
confie-t-il.

Albums et mixtapes

Son premier album intitulé Two face est sorti en 2017. Cet opus de 14 titres évoque le côté sombre et le côté aimable du chanteur. « Je peux être bon comme mauvais » dit-il. Un album qui cartonne toujours d’ailleurs.

En 2018, il a fait sortir une nouvelle mixtape intitulée lmcmv (let me celebrate my victory – en français « laisse-moi célébrer ma victoire ». C’est ainsi qu’il a animé deux concerts au cours desquels le public malien a fait sa découverte. C’est ainsi que de fil en aiguille, il a pu tisser sa toile et se faire une place parmi l’élite du Hip Hop malien.

Et cette année, il a mis sur les bacs une nouvelle mixtape intitulée Cesiri qui signifie serrer la ceinture sortie le 15 Aout 2019.

Ces chansons évoquent plusieurs thèmes de la société comme l’amour, l’éducation, le mariage forcé.

Je veux qu’un jour on dise qu’un de mes artistes préférés vient du Mali. Je compte vraiment sortir avec la musique malienne pour l’amener aussi loin que possible,
conclut-il.

Je n’ai jamais voulu être comme quelqu’un, j’ai voulu toujours dépasser les autres,
indique-t-il.

Avant de signaler à ceux qui le prennent pour exemple de se surpasser en se serrant les ceintures. Parmi ses loisirs figure le football. Il aime aussi lire le Coran et s’entourer d’amis. Ce titulaire d’une maitrise en lettres modernes a choisi comme surnom d’artiste Dr Keb (Docteur Keb) car convaincu que la musique est un remède qui soigne beaucoup de maux.

Lire la suite

Lire dans Artiste

Publicité

Tendance

Parcourir

To Top