Connect with us

Le cinéma malien brille de 6 millions de feux à Abidjan

Hawa Aliou N'Diaye

Cinéma

Le cinéma malien brille de 6 millions de feux à Abidjan

Le Mali a remporté le grand prix intitulé prix Kodjo Ebouclé, doté d’une somme 5 millions de Fcfa, le prix de la meilleure interprétation féminine d’une valeur de 500.000 Fcfa et celui de la meilleure photographie d’une valeur de 500.000 Fcfa au festival de cinéma Clap Ivoire édition 2019.

Trois prix, trois noms à retenir : Hawa Aliou N’diaye réalisatrice du court-métrage Kuma lauréat avec Habibata Ibrahim Maïga pour le prix de la meilleure interprétation féminine et Bassékou pour le prix de la meilleure photographie.

Habibata Ibrahim Maïga

Habibata Ibrahim Maïga, lauréate du prix de la meilleure interprétation féminine.

Kuma raconte l’histoire de Anita, une jeune femme devenue muette. Emprisonnée, ses contacts avec le monde trahissent sa folie.

Synopsis
Devenue muette suite aux violences de son père, Anita se retrouve emprisonnée, jugée folle. Pour sortir de son silence, il ne lui reste plus qu’une chose à faire : agir.

Au-delà des récompenses, la fiction d’Hawa Aliou N’Diaye a survolé la compétition. La cinéaste combine plusieurs thèmes forts que sont l’inceste, le viol et la pédophilie.

Autodidacte, Hawa Aliou N’DIAYE réalise en 2015 son premier court métrage Les mains d’or de Samba, sélectionné dans de nombreux festivals. Elle décide alors de suivre la formation en réalisation documentaire de création à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, où elle obtient son Master 2. C’est dans ce cadre qu’en 2016, elle réalise L’absence, son film de fin d’études et coréalise L’école des otages.

Lire la suite
Vous pourriez apprécier…

Lire dans Cinéma

Publicité

Tendance

Parcourir

To Top
Bamako360

GRATUIT
VOIR